Rechercher un avis de décès :

Une présence … depuis 4 générations

Aller à la section "Notre équipe"

Le nom de la famille de la Durantaye est associé au domaine funéraire à Cap-Saint-Ignace depuis de nombreuses années. Les ancêtres, autant paternels que maternels des propriétaires actuels, Monsieur Edmond de la Durantaye et Monsieur Denis Bernier, participaient à la sépulture des défunts à Cap-Saint-Ignace. Aucun lien de parenté n’existait à l’époque entre les deux familles.Dans un registre tenu par Monsieur Denis Bernier, nous notons déjà des activités funéraires en 1890.Photo: Denis Bernier.

1924 – 1967

1924
Édouard, fils d’Edmond, accompagné de son épouse Alvine Bernier, établis au village à l’emplacement actuel du salon funéraire, prirent officiellement en charge les services funéraires du milieu.



Édouard de la Durantaye


Alvine Bernier, épouse d'Édouard

1936
Édouard suit une formation au «Collège d’embaumement de la puissance» à Montréal.

Entre 1931 et 1961
Selon la coutume, la plupart des personnes défuntes étaient exposées à leur domicile; toutefois un salon funéraire existait déjà pour les familles qui ne pouvaient ou ne voulaient pas utiliser leur résidence. Avec l’avènement de l’automobile, le service ambulancier fut offert à la population. Traditionnellement, le service ambulancier était effectué par les directeurs de funérailles, leurs véhicules étant les mieux adaptés pour ce type de transport. Les véhicules étaient souvent modifiés à la main selon le besoin, pouvant ainsi servir d’ambulance, de corbillard ou de fourgon funéraire.

1961
André, le plus jeune des sept enfants de la famille, prend la relève de son père Édouard et entreprend une formation en thanatologie.

1963
André est diplômé de l’Institut de thanatologie de la province de Québec. Afin de répondre aux nouvelles tendances, on procède à l’ouverture de deux salons funéraires modernes, à Cap-Saint-Ignace et à L’Islet-sur-Mer.

1967
Ouverture d’un troisième salon à Ville de L’Islet.



André de la Durantaye


Juliette Bernier, épouse d’André

Entre 1931 et 1961
Selon la coutume, la plupart des personnes défuntes étaient exposées à leur domicile; toutefois un salon funéraire existait déjà pour les familles qui ne pouvaient ou ne voulaient pas utiliser leur résidence.

Avec l’avènement de l’automobile, le service ambulancier fut offert à la population. Traditionnellement, le service ambulancier était effectué par les directeurs de funérailles, leurs véhicules étant les mieux adaptés pour ce type de transport. Les véhicules étaient souvent modifiés à la main selon le besoin, pouvant ainsi servir d’ambulance, de corbillard ou de fourgon funéraire.

1961
André, le plus jeune des sept enfants de la famille, prend la relève de son père Édouard et entreprend une formation en thanatologie.

1963
André est diplômé de l’Institut de thanatologie de la province de Québec. Afin de répondre aux nouvelles tendances, on procède à l’ouverture de deux salons funéraires modernes, à Cap-Saint-Ignace et à L’Islet-sur-Mer.

1967
Ouverture d’un troisième salon à Ville de L’Islet.

1977 – 2003

1977
Achat d’un véhicule ambulancier tel qu’on les connaît aujourd’hui pour répondre aux nouvelles normes gouvernementales.

1983
Achat de la Maison funéraire «Kirouac & Fils» de Ville de L’Islet.

1985
Le 13 décembre, un accident de la route vient marquer la destinée de la famille ; André et son épouse Juliette Bernier perdirent deux fils : Rémi et François. Cet accident laissa André paraplégique. Benoît était à ce moment aux études en thanatologie à Montréal.

1986
Bernard décide de s’impliquer dans l’entreprise avec son frère Benoît et leur mère Juliette Bernier. Le service ambulancier est abandonné.

1988
Benoît obtient son diplôme en technique de thanatologie.

1992
Ouverture en décembre d’un quatrième salon à Saint-Jean-Port-Joli permettant de desservir également les paroisses environnantes.

1998
L’entreprise innove en instaurant un service exclusif d’accompagnement au deuil.

2003
Benoît et Bernard de la Durantaye font l’acquisition de la Maison funéraire C. Lavoie et Fils inc. de Saint-Pamphile, entreprise implantée dans L’Islet Sud depuis 52 ans.

David Côté, thanatologue diplômé, à notre emploi depuis août 1999, assure une présence professionnelle à la Maison funéraire C. Lavoie et Fils.

Les conjointes eurent toujours une place importante dans l’entreprise familiale. En effet, c’est Alvine Bernier, l’épouse d’Édouard, qui s’occupa de la comptabilité jusqu’à son décès en 1967. Juliette, l’épouse d’André, fut une fidèle collaboratrice de son époux, et particulièrement à la suite des événements de 1985. Grâce à leur formation respective, Nancy Gaudreau, l’épouse de Bernard, agit à titre d’adjointe administrative, tandis que Brigitte Bernier, assure le service d’accompagnement au deuil.



Benoît et Bernard de la Durantaye


David Côté

Notre équipe

Membres de l'équipe De la Durantaye et Fils et C. Lavoie et Fils.

Benoît de la Durantaye.
Propriétaire, thanatologue et thanatopracteur, directeur funéraire et conseiller aux familles.
benoit@deladurantaye.qc.ca

Bernard De la Durantaye.
Propriétaire, directeur funéraire et conseiller aux familles.
bernard@deladurantaye.qc.ca

David Côté.
Thanatologue et Thanatopracteur, directeur funéraire et conseiller aux familles.
davidcote@deladurantaye.qc.ca

Brigitte Bernier.
Intervenante sociale (service d’accompagnement au deuil).
brigittebernier@deladurantaye.qc.ca

Line Grégoire.

Technicienne en administration
linegregoire@deladurantaye.qc.ca

Martin Gaudreau.
Thanatologue et Tanatopracteur, directeur funéraire.
martingaudreau@deladurantaye.qc.ca

Mélanie St-Pierre.
Thanatologue et Thanatopracteur, conseillère aux familles.
melaniestpierre@deladurantaye.qc.ca

Isabelle Rancourt.
Directrice des communications.
isabellerancourt@deladurantaye.qc.ca

Préposés(e) à l’accueil dans les salons

Préposés aux transports et porteurs

Porteurs